Une des techniques retenues par Rézine pour son accès Internet local est l'ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) et le VDSL (Very high speed Digital Subscriber Line). Pour faire simple, elle permet de transporter les données par la ligne "classique" du téléphone fixe.

La connexion est asymétrique, c'est à dire que le débit descendant (download) est toujours plus conséquent que le débit montant (upload). Cette technique procède d'une vision très "Minitel" d'Internet, dans lequel l'utilisateur n'est que consommateur de contenu distant et ne produit rien.

Le xDSL chez Rézine

Rézine propose des lignes xDSL (ADSL et VDSL) en dégroupage partiel ou en dégroupage total. Si vous avez la chance d'être à moins de 2km du noeud de raccordement aux abonnés, vous pourrez profiter de VDSL (de l'ADSL en plus rapide avec des débits théoriques jusqu'à 92Mbits/s en descendant et 20Mbits/s en montant).

Il est nécessaire d'acquérir un modem ADSL ou VDSL car Rézine ne fournit que de l'accès à Internet.

Pour la télévision, il est possible d'utiliser les ondes hertziennes, une antenne satellite ou regarder en streaming.

Pour la téléphonie, on pourra vous proposer des solutions basées sur de la VOIP si vous choisissez d'ouvrir une ligne avec Rézine.

S'abonner au xDSL chez Rezine

Rézine ne fournit d'accès à internet qu'à ses adhérents. Pour s'abonner, il faut donc venir nous voir à une permanence Rézine. Vous aurez besoin d'adhérer et de posséder un modem ADSL ou VDSL.

Les tarifs mensuels sont les suivants :

  • Ligne ADSL/VDSL en dégroupage partiel : 27€/mois
  • Ligne ADSL/VDSL en dégroupage total : 37€/mois

Il faudra également payer des frais d'accès au service qui sont de :

  • 72€ pour du dégroupage partiel
  • 78€ pour du dégroupage total

Pourquoi est-ce que ça coûte ce prix là ?

Rézine est un tout petit acteur d'Internet, et ne peut pas bénéficier des économies d'échelles, ni de la force de négociation commerciale des grosses structures. C'est l'un des aspects.

L'autre aspect, c'est que Rézine ne possède pas son propre réseau physique mais loue celui d'autres opérateurs. Comme ces derniers fournissent eux aussi de l'accès Internet, il n'est pas dans leur intérêt (économique) de proposer des prix moins chers que celui qu'ils facturent à leurs propres clients…

C'est aussi ce qui explique la différence de prix entre l'accès xDSL et l'accès par tunnel ou l'accès radio. Au niveau technique, le xDSL et les tunnels chiffrés sont quasi-identiques pour Rézine. Mais l'un passe par du transit Internet (dont le coût a énormément baissé ces dernières années), et l'autre par la paire cuivre, propriété exclusive de Orange, qui nous le fait bien savoir. Pour ce qui est de la radio, cette technique nous permet de nous autonomiser justement parce que nous possédons les moyens matériels avec lesquels nous relions nos abonné·e·s.

Cependant, il est possible de diminuer les coûts en se répartissant les frais à plusieurs : contrairement à beaucoup d'autres opérateurs, Rézine n'interdit pas de partager ses connexions à Internet. Au contraire, les bénévoles sont prêts à vous aider à mettre en place le nécessaire pour mutualiser une connexion à l'échelle d'un immeuble ou de quelques maisons.

Comment fonctionne le xDSL ?

Dans le xDSL, l'abonné·e doit être relié·e à un NRA (noeud de raccordement aux abonnés) par une paire de cuivre (ligne « classique » de téléphone fixe). Le débit maximum dépend essentiellement de la distance au NRA et pas du fournisseur d'accès à Internet.

Le NRA est une salle ou un local dans lequel convergent les paires de cuivre de centaines d'habitations. À ce niveau, il y a une "séparation" de la téléphonie analogique et du xDSL.

Des opérateurs réseaux sont présents dans le NRA pour permettre de relier les abonné·e·s xDSL au réseau. Ils ont donc posé des machines nommées DSLAM (sorte de gros modems) qui permettent de relier leurs abonnés à leur réseau. C'est ce qu'on appelle le dégroupage. Si l'opérateur ne possède pas de DSLAM dans le NRA, il devra passer par le réseau d'un autre opérateur ou de l'opérateur historique Orange.

À partir de là, ce sont des fibres qui sortent du NRA pour rejoindre des centres de données hébergeant les serveurs des fournisseurs d'accès Internet. On peut noter sur le schéma ci-dessous que le chemin du NRA à la machine permettant d'accéder à l'Internet peut être relativement complexe et tortueux. Cela dépend principalement du nombre de structures intermédiaires dans le réseau.