Rézine s'oppose au maintien ou à la constitutionnalisation de l'Etat d'urgence.

Rézine est avant toute chose un fournisseur d'accès Internet associatif, dont l'objet est de reprendre en main la question de l'accès à Internet. Cet accès – parfois filtré, censuré ou limité par d'autres opérateurs – est pourtant essentiel pour la libre information et la liberté d'expression. C'est un droit fondamental consacré par le Conseil Constitutionnel.

Aussi, fournir des accès Internet est pour Rézine une démarche politique bien au delà de la seule technique.

Les projets de lois successifs contre le terrorisme et l'actuel état d'urgence restreignent les libertés fondamentales, pour lesquelles nous luttons, par notre engagement associatif. En aucun cas cette situation, qui a pu paraître à certains nécessaire au lendemain des attentats, ne l'est aujourd'hui – un état d'exception qui déroge à l'État de droit ne peut en effet être constamment renouvelé, au prétexte d'une menace indéfinie et permanente (le terrorisme). Il ne peut en outre être constitutionnalisé sans danger : « une Constitution sert à organiser et à limiter le pouvoir, alors que tout état d'exception "dynamite" l'ordre constitutionnel en y inscrivant des dérogations » (dixit le professeur de droit constitutionnel Olivier Beaud dans un article du Monde Diplomatique de janvier.

Rézine s'associe aux mouvements de protestations contre le renouvellement et la constitutionnalisation de l'état d'urgence. Rézine appelle toutes les personnes sensibles à son projet politique à se renseigner et à lutter contre l'état d'urgence, sa prolongation et sa constitutionnalisation.

Nous renvoyons ci-dessous à une première liste de ressources non exhaustive :

L'équipe de Rézine